bratata
A+ A- A
  • Suivez-nous sur:

Logo mediatheque seul02

Médiathèque de Saint-Fons

Vamp

Dans cette rubrique, nous vous proposons de découvrir ce qui se cache derrière les termes propres au cinéma, leur origine, leur sens, leur histoire petite ou grande.

La vamp est une femme fatale, dont le pouvoir de séduction cause la perte de ceux qu'elle séduit,

un peu à la manière dont un vampire épuise ses victimes tout en les attirant de manière irrésistible. Theda BaraIncarné pour la première fois par Theda Bara dans Embrasse-moi, idiot (A Fool There Was) en 1915, le stéréotype a été largement exploité au cinéma, en particulier dans les films noirs américains. La même année, en France, la société Gaumont crée un film à épisodes, Les Vampires, dans lequel l’actrice Musidora interprète le personnage d’Irma Vep (anagramme de vampire). Moulée dans un collant noir suggestif, elle donne à l’héroïne une forte et voluptueuse sensualité et un impact érotique ce qui donnera naissance au terme de VAMP (par abréviation de vampire) de ce côté-ci de l’Atlantique. (D'après Wikipédia).

"La vamp a un maquillage très pâle, de grands yeux charbonneux, des lèvres sanglantes, de longs ongles fins et un corps mince ; elle porte des robes moulantes de soie noire, agrémantées de boas de plumes blanches. C'est une femme que l'on aime mais que l'on redoute, maléfique mais éternelle." (Dictionnaire général du cinéma).

Par extension, la vamp est devenue sex-symbol ou femme fatale.

  

 Pascal