bratata
A+ A- A
  • Suivez-nous sur:

Logo mediatheque seul02

Médiathèque de Saint-Fons

Guy LAURENT naît à Lyon en 1931, d’un père secrétaire de police.Il s’engage comme volontaire en tant que musicien dans les Chasseurs alpins, le 28 septembre 1951. Titulaire du Baccalauréat, il obtient des médailles et prix du Conservatoire de musique de Lyon :1950 : 1ère médaille à l’unanimité de solfège1951 : 1er accessit d’harmonie supérieure (écriture)1952 : 1er prix d’orgue1955 : 1er prix de basson. Guy LAURENT réussit également le concours de sous-chef de musique des armées, en mars 1953. Il est alors nommée à la 7ème ½ brigade d’infanterie alpine qui reste son affectation de 1953 à 1958. Il se marie en 1952.

Guy Laurent

Sa fille unique, Annick naît en 1955.Il reste presque 7 années dans l’armée avant d’être recruté par la Ville de Saint-Fons, le 1er octobre 1958 pour dispenser les cours de solfège dans les écoles et diriger l’école de musique. Il devient rapidement chef de l’ Industrielle Harmonie en 1959. Il restera, pendant plus de 32 ans jusqu’à sa retraite, la personnalité musicale incontournable à Saint-Fons, cumulant les fonctions d’enseignant, de directeur d’école et de chef d’orchestre. Sous sa direction, l’Ecole Municipale de Musique se développe pour atteindre 300 musiciens et 17 professeurs en 1972. Elle obtient l’agrément du Ministère de la Culture en 1977, avec 350 élèves et 21 professeurs. L’Industrielle Harmonie poursuit également une belle trajectoire. Elle est classée en division supérieure (section B) par les jurys des concours de Villefranche et de Bourg en 1962 et 1969. Un orchestre junior est créé, grâce à l’école de musique. L’Industrielle Harmonie fête son centenaire, en mai 1973, et accède en division supérieure en 1980, au concours d’Aix-les-Bains, avec une mention spéciale à son chef.

Guy LAURENT est unanimement apprécié pour ses qualités et ses choix pédagogiques dans la formation musicale, tout en dirigeant ses élèves « d’une main de maître ». Son talent de chef et son dévouement à la tête de la société de musique sont également reconnus. Il quitte Saint-Fons, à son départe en retraite le 1er avril 1991, après une carrière bien remplie.

Article paru dans le Bulletin Municipal de décembre 1991.


Coups de cœur

Teasers / Concerts / Livres ...

A lire : 

° "Corps et Ames" ( Body and Soul ) - Franck CONROY - 2004 chez Folio

A écouter, à regarder :

° "Only New Orleans" sur ARTE TV